ACCUEIL Opinions Ariel Henry paie au prix fort son avidité du pouvoir

Ariel Henry paie au prix fort son avidité du pouvoir

Ariel Henry paie au prix fort son avidité du pouvoir

Ariel Henry n’est plus à la tête de la magistrature suprême de l’Etat. Il a annoncé sa démission. Dans une vidéo rendue public, le chef du gouvernement a annoncé sa démission. 

Une démission qui est venue après qu’il était contraint de rester en déhors du pays à la suite de sa visite au Kenya.

Ariel Henry a beau rouler dans la farine les acteurs politiques impliqués dans la recherche d’une solution à la crise. Et à chaque fois, le premier ministre s’est montré intransigeant. Il ne voulait partager que des postes ministériels en lieu et place d’un exécutif bicéphale.

Après avoir annoncé des élections pour 2025, il a franchi le rubicon. Aidés, par les gangs du groupes Viv Ansanm, les acteurs ont trouvé la démission d’Ariel Henry qui paie au prix fort son avidité et sa gourmandise.

Cependant, Ariel Henry avait possibilité de marquer son nom dans le bon sens dans les annales de l’histoire du pays. Mais au final, sa folie de tout avoir l’a sombré dans les méandres du rien.

En attendant les négociations pour un nouveau gouvernement, Ariel Henry appartient donc au passé.

Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press