ACCUEIL Actualité Porto Rico: Un ancien militaire fait des révélations sur la présence du FBI auprès d’Ariel Henry

Porto Rico: Un ancien militaire fait des révélations sur la présence du FBI auprès d’Ariel Henry

Porto Rico: Un ancien militaire fait des révélations sur la présence du FBI auprès d'Ariel Henry

Ariel Henry est à Porto Rico. Il est sous contrôle du FBI. Le colonel Himler Rebu ne va pas par quatre chemins pour expliquer la présence de cette entité américaine au côté d’Ariel Henry. L’ancien haut gradé des forces armées d’Haïti a fait de révélations pour le moins fracassantes.

Il soutient que la mission du FBI ne consiste pas à sécuriser mais plutôt d’enquêter. Ainsi, Rebu s’interroge sur la vraie mission de ses enquêteurs du FBI auprès d’Ariel Henry qui est à Porto Rico après avoir été refusé par la République Dominicaine.

Si d’un côté Antony Bliken, secrétaire d’Etat américain avait appelé Ariel Henry qui est incapable de retourner en Haïti, rien n’est pour l’heure clair. Dans cette conversation, l’ambassade américaine révèle que Bliken avait parlé de la nécessité d’une transition démocratique en Haïti. Dans la même veine la Caricom multiplie les rencontres avec les acteurs haïtiens. Mais toujours pas une issue.

D’un autre côté, on appris que des membres du personnel de l’ambassade américaine en Haïti sont entrain d’être évacués. Dans une note en date du dimanche 10 mars, elle a fait part de la nouvelle.

« Face à l’augmentation de la violence des gangs dans le voisinage de l’ambassade américaine et de l’aéroport Toussaint Louverture, le département d’État prend des dispositions pour le départ d’autres membres du personnel de l’ambassade », lit-on dans cette note de l’ambassade américaine en Haïti.

Elle ajoute que cette décision prise en raison de l’augmentation de la violence des gangs dans les parages des locaux de l’institution et de l’aéroport international.

Ainsi, l’analyse de Himler Rebu a tout sens. Si Ariel n’a pas été retenu par le FBI, qu’est c’est ce qui explique que durant l’évacuation du personnel de l’ambassade américaine, ils n’ont pas facilité le retour d’Ariel Henry ? Pour ce faire, l’avion est venu quasi vide.

Himler Rebu parle d’une semi-arrestation

Lors de cette intervention publique, le colonel Himler a précisé que la sécurité des Hautes personnalités n’est pas assurée par le FBI en terre américaine. C’est « Secret Security » qui a cette responsabilité, soutient-il.

Pour Rebu, quand c’est FBI qui prend en main une personnalité, cette personnalité fait objet d’enquête criminelle. Le FBI ne travaille pas les délits mais sur le crime, a poursuivi le colonel soulignant le cas d’Ariel Henry est complexe.

Ariel Henry qui est à Porto Rico, Etat associé des Etats Unis a vu des Haïtiens manifesté devant l’espace où il est pour l’heure. Par ce mouvement, ces haïtiens ont montré leur désaccord avec tout éventuel retour d’Ariel Henry en Haïti.

Un dossier pour le moins complexe vu que depuis rien n’est fait pour faciliter le retour du premier qui dirige le pays par visioconférence.

Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press