ACCUEIL Sécurité Attaque contre Mgr Pierre André Dumas, le CNSCA réclame une enquête 

Attaque contre Mgr Pierre André Dumas, le CNSCA réclame une enquête 

Attaque contre Mgr Pierre André Dumas, le CNSCA réclame une enquête 

Le Conseil National de la Société Ayitienne (CNSCA) dit avoir appris avec grande peine l’événement tragique au cours duquel l’évêque d’Anse-à-Veau et de Miragoâne, Monseigneur Pierre André DUMAS, a été touché par une explosion qui a atteint la
maison où il est hébergé pendant son passage à Port-au Prince, le dimanche 18 Février dernier.

Un drame qui a suscité beaucoup de questionnements chez les fidèles catholiques et qui laisse la population dans l’inquiétude la plus profonde quant au caractère
suspect de cette explosion, dans un contexte de crises politique, humanitaire, et sécuritaire, dans un pays ravagé par la violence des gangs armés qui ne cessent de
semer le deuil dans le camp de la population, a écrit le CNSCA dans cette une note.

En effet, le Conseil National de la Société Civile Aytienne (CNSCA) dit condamner avec véhémence cet acte odieux et exige que les autorités judiciaires diligentent
une enquête le plus rapidement possible afin que lumière soit faite sur les circonstances de cette explosion qui a failli coûter la vie à l’homme de Dieu, non seulement pour dissiper le doute autour de cet incident malheureux, mais aussi pour mettre la main au collet des coupables au cas où le résultat de l’enquête le prouve.

Attaque contre Mgr Pierre André Dumas, le CNSCA réclame une enquête 

Cette nouvelle intervient alors que le tableau de l’insécurité dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et dans certaines villes de province ne montre aucun signe d’amélioration. Tout compte fait, le CNSCA invite le gouvernement à accélérer les démarches pour que vienne, dans le plus bref délai, la mission multinationale d’appui à la sécurité (MMAS) afin de juguler le phénomène de l’insécurité qui gangrène le pays. Le CNSCA dit apporter sa solidarité à Monseigneur Pierre André DUMAS et lui souhaite un prompt rétablissement.

Planet Press 

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press