Accueil » Installation des membres du CSS et ceux du CAOSS

Installation des membres du CSS et ceux du CAOSS

Le Premier ministre Ariel Henry a procédé, le lundi 5 février 2024, à l’installation des membres du Conseil Supérieur des Salaires (CSS) et ceux du Conseil d’Administration des Organes de Sécurité Sociale (CAOSS). Ariel Henry a souligné que la cérémonie d’installation traduit la volonté du gouvernement d’assurer l’équilibre entre employeurs et employés.

C’est le chef du gouvernement qui a présidé la cérémonie d’installation. « Je suis heureux de vous accueillir, aujourd’hui, à la cérémonie d’installation des membres du Conseil Supérieur des Salaires (CSS) et ceux du Conseil d’Administration des Organes de Sécurité Sociale (CAOSS) », a déclaré Ariel Henry.

Il a souligné que son Gouvernement est conscient qu’il faut s’assurer du fonctionnement effectif de toutes les structures de protection et de promotion sociales à travers le pays.

« L’évènement du jour va en droite ligne avec la politique du Gouvernement qui consiste à assurer l’équilibre entre le patronat et le salariat dans les relations de travail et à garantir le droit à la sécurité sociale », poursuit le Premier Ministre.

Selon lui, la redynamisation du CSS et du CAOSS répond à l’obligation d’adresser les problèmes du salaire minimum et de la sécurité sociale, souvent sources de vives tensions dans le Pays.

Ariel Henry a renouvelé l’engagement de son gouvernement à garantir la jouissance du droit à la sécurité sociale de ses concitoyens, conformément à la Déclaration universelle des Droits de l’Homme et la Constitution haïtienne de 1987 amendée.

« Pour y arriver, nous devons, donc, nous assurer que toutes les structures de sécurité sociale du pays dont le CAOSS jouent bien leur rôle », croit-il.

Il en a profité pour souligner que l’Etat haïtien a adopté, en juin 2020, le « Document de Politique Nationale de Protection et de Promotion Sociales (PNPPS) de la République d’Haïti », avec pour objectif de faire reculer durablement la pauvreté, réduire les inégalités, et promouvoir l’autonomisation des Haïtiennes et des Haïtiens.

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press