ACCUEIL Politique Haïti: l’ingérence de Maria Isabelle Salvador dans les affaires dénoncée, le MPF appelle à la fermeture du BINUH

Haïti: l’ingérence de Maria Isabelle Salvador dans les affaires dénoncée, le MPF appelle à la fermeture du BINUH

Haïti: l'ingérence de Maria Isabelle Salvador dans les affaires dénoncée, le MPF appelle à la fermeture du BINUH

Le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti ( BINUH) au début dirigé par Madame Helen La Lime qui a fédéré les Gangs armés en Haïti, est une mission onusienne échouée malhonnêtement et qui a raté sa mission principale dans le pays qui est de :

  • Renforcer la justice haïtienne
  • Rétablir la paix , la sécurité et promouvoir des droits humains en Haïti.
  • Supporter les activités de développement durable en Haïti.

BINUH a passé nettement à côté de sa mission principale.
Depuis, le début de l’année 2023 , l’hispanophone Madame Maria Isabel Salvador a remplacé Helen La Lim à la tête de BINUH.
Au lieu de corriger les dérives graves commises par sa prédécesseure, Madame Isabel emprunte les mêmes voies pour commettre des dérives et des délits d’ingérence graves dans le pays. C’est comme si, ces gens malhonnêtes considèrent Haïti comme une colonie des pays de l’occident.
En conséquence, le Mouvement Point Final considère Madame Salvador comme un Persona non Grata dans le pays et demande au secrétaire général des Nations Unies, Mr Antonio Guterres à fermer le plus vite possible le bureau intégré des Nations Unies en Haïti ( BINUH) pour incompétence, délits d’ingérence et non respect des conventions de Vienne sur les Relations diplomatiques.
Madame Salvador n’a pas le droit de contredire un document officiel de l’Etat publié dans le Moniteur, l’Accord du 21 décembre qui dit clairement que le mandat du PM Ariel Henry prendra fin le 7 février 2024.
En dehors de 7 février 2024, tout ce qui arrive dans le pays sera sur la responsabilité de Madame Maria Isabel Salvador et les Nations Unies. Parce que, à tort ou à raison , le PM de facto Ariel Henry doit partir, point Final pour mettre en place , un gouvernement de transition de rupture en vue de favoriser l’organisation des élections générales pour le retour à l’ordre constitutionnel dans le pays.


Donc, pour cause d’ingérence grave , le Mouvement Point Final demande la fermeture de BINUH et la révocation de Madame Maria Isabel Salvador en Haïti qui est un pays membre fondateur des Nations Unies et signataire de la déclaration Universelle des droits de l’homme.

Haïti: l'ingérence de Maria Isabelle Salvador dans les affaires dénoncée, le MPF appelle à la fermeture du BINUH

Ulysse Jean Chenet
Coordonnateur général du Mouvement Point Final
(509) 4183 9811 / 4458 0309

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press