Accueil » Haiti: Le CNSCA et FONSOC disent appuyer les sanctions onusiennes 

Haiti: Le CNSCA et FONSOC disent appuyer les sanctions onusiennes 

Le Conseil National de la Civile Ayitienne et le FONSOC dans une note conjointe disent appuyer la résolution du Conseil de Sécurité des Nations relative à la MMS. Ils saluent le train de sanctions visant de personnalités haïtiennes. Dans cette note ces deux entités appellent à la mise en place des termes de référence de la Mission de Soutien.

Lire note conjointe

Le CNSCA et le FONSOC observent avec satisfaction une nette accélération dans le traitement du
dossier de la République d’Haïti aussi bien à l’échelle régionale qu’internationale par les partenaires de
la communauté internationale. Malheureusement ceci n’est pas aussi vrai en Haïti même où quelques personnalités et organisations manifestent beaucoup de réticences face aux besoins et aux conditions du déploiement d’une aide internationale pour sortir le pays d’une crise qui ne fait que trop durer

maintenant la population toute entière dans un climat sécuritaire, humanitaire, social et économique
se dégradant chaque jour beaucoup plus désastreuse.

Nous réitérons notre appui à la résolution 2699 (2 octobre 2023) du Conseil de Sécurité des Nations
Unies créant la Mission multinationale d’appui à la sécurité (MMAS) et l’ensemble des décisions qui le
suivent comme le train de sanctions devant aider le rétablissement de l’État de droit et la réalisation
d’élections dans les meilleurs délais. Nous reprenons à notre tour les propos tenus par la Présidente du
HCT, Mme Milande Manigat devant la réunion spéciale du Conseill de Sécurité affirmant : « Haïti
souffrant parle à travers moi », appelant la communauté internationale à fournir l’aide promise, qui
doit être solidaire des patriotes haïtiens déterminés à changer son destin. Elle a ajouté que les Haïtiens
attendent les troupes de soutien de la Mission.

Nous saluons le dynamisme du Canada et de la Caricom, notamment le groupe de personnalités de la
Caricom (GPG) en les invitant à redoubler d’efforts vers une inclusion véritable de tous les acteurs
significatifs haïtiens dans leur démarche, et tout particulièrement ceux de la société civile qui ont
obtenu la signature du Consensus National pour une Transition inclusive et des Élections
Transparentes, signé le 21 décembre 2022.

Le CNSCA et le FONSOC urgent le gouvernement et le HCT, en étroite collaboration avec les forces de
l’Ordre haïtien, à mettre en place les « Termes de référence » du MMAS afin de prendre les dispositions
nécessaires pour travailler avec les forces vives de la nation pour renforcer la cohésion nationale dans
le but de faciliter le déploiement efficace, dans le plus bref, de cette Mission dans le strict respect des
droits fondamentaux du peuple haïtien.

Notant, la volonté de la majorité des acteurs haïtiens de travailler conjointement à l’élargissement des
bases du Consensus National pour une Transition inclusive et des Élections Transparentes, signé le 21
décembre 2022, ils recommandent aux concernés, de l’opposition et du Consensus National, de :
En matière de sécurité :

– Statuer sur les besoins du peuple haïtien à travers le territoire national de manière à offrir un
cadre minimal de « Politique publique de sécurité » couvrant les zones vertes, oranges et
rouges et les mesures à implémenter pour permettre une libre circulation des personnes et des
biens dont le MMAS devrait aider à mettre en place ;

– Déterminer les rôles respectifs des forces de l’ordre et la place des populations et de l’appareil
juridique dans le retour du climat de sécurité indispensable à la vie en société et à la tenue des
élections dans les meilleurs délais ;

– Élaborer la feuille de route qui met l’accent sur le déploiement et les actions de la force
multinationale ;
En matière de gouvernance :

– Former un gouvernement d’unité nationale qui reflète la diversité des partis politiques, de la
communauté des affaires et de la société civile d’Haïti et dont les postes ministériels, de
directions générales et de responsables locaux seront occupés par des professionnels ayant
prouvé leur attache et leur engagement dans l’avancement de la nation haïtienne ;
En matière de retour à un ordre constitutionnel :
– Mettre en place la commission qui sera chargée de proposer les modifications à la Constitution
actuelle et mener un débat national sur les changements proposés ;

– Promouvoir une culture générale d’inclusion et de réussite particulièrement dans les domaines
économique et social et l’intégration de la diaspora à tous les paliers de la vie sociale,
économique et politique ;
– Préparer et réaliser un référendum national pour l’approbation de nouvelle constitution ;

En matière d’élections générales :
– S’entendre sur un calendrier politique dans lequel les échéanciers et les responsabilités sont
clairement défis pour la réalisation du référendum constitutionnel et des élections générales ;
En matière de rétablissement d’un climat social et économique :

– La réponse à la crise alimentaire, l’assistance aux victimes de l’insécurité, les répartions
urgentes des axes routiers permettant la reprise de la vie économique à travers le territoire ; la
reprise des activités du système éducatif et des centres de santé.

Le CNSCA et le FONSOC restent convaincus de la nécessité d’un dépassement de tous les acteurs, entre
les secteurs et à l’intérieur des secteurs pour assurer la réconciliation nationale nécessaire à la reprise
de la souveraineté de la nation sous toutes les formes. Ainsi, ils entendent continuer à œuvrer,
conjointement, dans la recherche des meilleures solutions pour faire avancer la Nation Ayitienne.

Planet Press 

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press