Accueil » Kenya: L'opposition politique avance six raisons pour bloquer le déploiement des policiers et soldats en Haïti

Kenya: L’opposition politique avance six raisons pour bloquer le déploiement des policiers et soldats en Haïti

Le parti Mouvement Démocratique Orange avance six grandes raisons pour lesquelles le Kenya ne doit pas déployer de Soldats en Haïti dans le cadre de la mission soutien. Voici les raisons:

Mandat constitutionnel

Selon l’opposition, le Service national de police du Kenya (NPS) est créé en vertu de l’article 244 de la Constitution pour faire respecter la sécurité nationale et ne possède pas de mandat externe.

Défis de sécurité interne

« Nous n’avons tout simplement pas de policiers à revendre. En effet, compte tenu des problèmes de sécurité actuels autour de Sondu, Lamu, du Rift Nord, le long de la frontière avec la Somalie et dans les îles du lac Victoria, seul un gouvernement véritablement insensible et imprudent déploierait 1 000 policiers. officiers ailleurs. La philanthropie d’un homme pauvre fera toujours sourciller » écrit le parti.

Aucune menace immédiate pour la sécurité nationale

La situation d’Haïti, aussi tragique soit-elle, ne pose aucune menace immédiate à la sécurité nationale du Kenya puisque les deux nations ne partagent pas de frontière.

Interventions précédentes

« Il n’y a donc aucun doute sur le fait que l’effondrement de l’ordre public, ou l’instabilité en Haïti, ne sont pas des problèmes superficiels qui nécessitent une simple surveillance policière. Les causes profondes sont plus profondes que cela »

Bilan des droits de la personne

« Nous ne pensons pas que ce soit une facette du Kenya que nous devons afficher sur la scène internationale », les policiers Kenyans sont réputés de violations flagrantes des droits humains.

Absence d’approbation parlementaire préalable

« L’engagement d’envoyer nos policiers en Haïti a été pris bien avant que l’approbation de l’ONU et du Parlement du Kenya ne soit demandée. En fait, étant donné l’état actuel de capture du Parlement, toute prétention à demander l’approbation serait une réflexion après coup destinée à assainir le processus en utilisant l’argument de Ruto. des robots de vote au Parlement », a écrit le parti.

Pendant ce temps, le gouvernement lance le processus de recrutement des soldats Kenyans pour la force en Haïti.

https://twitter.com/TheODMparty/status/1712527844822172078?t=eKvXI4RKsJ-cIguxr1WJeA&s=19

Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press