ACCUEIL Actualité Le Mouvement Point Final analyse les 3 points forts du Discours du PM Ariel Henry aux Nations Unies

Le Mouvement Point Final analyse les 3 points forts du Discours du PM Ariel Henry aux Nations Unies

Le Mouvement Point Final analyse les 3 points forts du Discours du PM Ariel Henry aux Nations Unies

Le Discours du PM Ariel Henry à la 78ème Assemblée générale des Nations Unies ce vendredi 22 septembre 2023. Un discours qui peut être considéré comme une note positive de l’équipe au pouvoir.


Pour nous autres, au niveau du Mouvement Point Final, nous analysons les 3 points forts suivants:
1) la Crise politique
2) l’Insécurité
3) le Conflit haïtiano-Dominicain ( Canal de Ouanaminthe ).

Le Mouvement Point Final analyse les 3 points forts du Discours du PM Ariel Henry aux Nations Unies

Suivez nos considérations sur le discours du PM Ariel Henry à la 78 ème Assemblée générale des Nations Unies.

1) La crise politique qui devient insoutenable et insupportable dans le pays. Le PM Ariel Henry parle de la poursuite du dialogue avec les acteurs politiques et les organisations de la civile haïtienne. Tandis que, le PM Ariel Henry à plusieurs reprises à jeter en poubelles des accords de sortie de crise , mêmes ses propres accords, en parlant des accords du 11 septembre 2021 et celui du 21 décembre 2022.

Ariel Henry a même tourné en rond la communauté internationale, précisément la CARICOM qui a essayé à plusieurs reprises pour trouver une solution à la crise haïtienne.

2) En ce qui a trait à la question de l’insécurité en Haïti.
Depuis, près d’une année , le Gouvernement d’Ariel Henry a formulé une demande à la communauté internationale pour envoyer une force d’intervention étrangère en Haïti pour combattre les Gangs armés.
Le Canada a pris en charge cette démarche qui n’a rien apporté comme résultat. Une fois, le Gouvernement Canadien a envoyé une mission de l’armée de l’air de la Force royale qui a mené des parades celestes dans les airs d’Haïti sans aucun résultat probant, comme si les Gangs armés en Haïti sont des aigles.

Une seconde fois, l’armée royale du Canada a envoyé une mission marine en Haïti qui sillonnait pendant un certain temps les eaux marines du pays, comme si les Gangs armés en Haïti sont des requins.
Après tant de tractation, le Canada se retire du dossier en disant qu’il n’a pas assez de ressources humaines du fait de son implication dans la guerre Russo-Ukrainienne.
Les Etats Unis à partir delà, ont opté pour le choix du Kenya de prendre en charge la force multi nationale qui doit entrer en Haïti. Le dossier était vraiment surchauffé avec le choix du Kenya qui a envoyé une première mission en Haïti. Malheureusement, contre les attentes de tout le monde, les missionnaires kenyans ont annoncé qu’ils vont tout simplement sécuriser les bâtiments publics, l’Aéroport et les routes nationales pour faciliter la circulation dans le pays.
Et, aujourd’hui encore, à la 78ème assemblée générale des Nations Unies , le PM Ariel Henry a insisté sur le choix du Kenya pour diriger la force multi nationale en Haïti, pendant que les Gangs armés en Haïti s’unissent et définissent de nouvelles stratégies.
Sur des bandes sonores , on peut entendre des chefs de gangs qui annoncent à la population de circuler librement. Peut-on croire à une entente avec le gouvernement pour faciliter l’organisation des élections dans le pays?
Malheureusement, dans les heures qui suivent l’annonce des chefs de Gangs , il y a des cas de kidnapping dans la région métropolitaine de Port-au-Prince et à Morne à Cabrits vers le Plateau Central.

3) En abordant, le dossier brulant du jour qui est le conflit haïtiano-dominicain suite à la construction du Canal d’irrigation sur la rivière massacre, le Premier Ministre Ariel Henry ne se positionne pas proportionnellement aux mesures prises par le président dominicain , Luis Abinader. Il a mentionné que la rivière massacre qui partage les deux républiques de l’Ile est une scène de friction historique .
Le pays réaffirme son droit souverain d’utiliser les ressources hydriques binationales. Mais, il n’a pas mentionné , est ce que son gouvernement va donner un appui technique et financier pour faciliter l’avancement des travaux de construction du Canal sur la rivière massacre au niveau de Ouanaminthe qui dispose de vastes plaines cultivables.
Il a continué pour dire que le peuple haïtien a fait le choix du dialogue pour résoudre ses différends avec le peuple dominicain.

Donc, pour nous autres au niveau du Mouvement Point Final, le discours du PM Ariel Henry n’est autre qu’une narration qui relate des évènements sans faire de proposition effective.

Ulysse Jean Chenet
Coordonnateur général du Mouvement Point Final
(509) 4183 9811 / 4458 0309

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press