Accueil » Village de Dieu: Le Dg Frantz Elbé n’a pas d’autre choix

Village de Dieu: Le Dg Frantz Elbé n’a pas d’autre choix

Le Directeur Général de police nationale d’Haiti fait objet de critiques ces derniers jours. Il est accusé par certains policiers comme quoi il ne serait pas intéressé à une opération policière au Village de Dieu. Une note vocale circulant sur les réseaux sociaux attribuée à un policier fait croire que le gouvernement ordonnerait au haut commandement de ne pas attaquer le Village de Dieu.

La sortie du Dg Frantz Elbé n’a pas aidé à calmer la fureur de la population qui réclame ( Bwa kale) pour le gang de Village de Dieu. Le directeur général ai de la police nationale a qualifié d’intoxication les allégations circulant sur les réseaux sociaux. Il parle de manœuvres visant à affaiblir les efforts de la police nationale.

Frantz Elbé CP: Google

Lire aussi: https://planet-press.com/2023/05/04/accuse-de-bloquer-loperation-au-village-de-dieu-frantz-elbe-sen-prend-et-denonce/

Si le mouvement « Bwa Kale » est en mode pause à Port-au-prince, le chef de gang de village de Dieu quant à lui annonce son mouvement et menace des communes comme Arcahaie et Cabaret et s’en prend aux autorités policières et gouvernementales.

Donc, Frantz Elbé n’a pas de choix. Il doit libérer l’entrée Sud de la Capitale. Et ce, pour deux raisons.

D’abord pour montrer que ce qui se dit autour de lui sont faux et archi-faux. S’il ne le fait pas, la population pourra tirer sa conclusion.

_Frantz Elbé lors d’une intervention publique, Cp: Google

Ensuite, il doit le faire puisqu’il avait fait la promesse, il doit tenir sa promesse. Il a fait la promesse à deux reprises. La récente remonte au 9 mai 2022 où il avait réagi en ces termes:

« Je sais que la population est impatiente, et c’est juste. Nous demandons à la population de patienter encore. La Police et le gouvernement travaillent afin de résoudre bientôt ce problème »,avait-il promis 11 mois de cela.

Plus d’un pense donc que c’est le moment où jamais pour le chef de la police d’agir non seulement dans l’entrée Sud de la Capitale mais dans d’autres endroits occupés par des malfrats, s’il veut redonner de la confiance à la population.

La balle est donc dans le camp de Frantz Elbé. À lui de jouer.

Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press