Accueil » Le parti Konstwi Lavi déshabille Edmonde Supplice Beauzile

Le parti Konstwi Lavi déshabille Edmonde Supplice Beauzile

Le Parti Konstwi Lavi du Dr Harrison Ernest ne va pas par quatre chemins. Pour lui la responsable de la Fusion Socio-Démocrate Haitien est une démagogue, profiteuse, hypocrite, menteuse et une véritable comploteuse. Nous partageons avec vous le contenu de la note du parti sans changer un mot. Et nous sommes ouverts au cas ou Mme Beauzile aurait voulu répondre au Parti Konstwi Lavi.

« Prototype de politicien traditionnel haïtien, démagogue, profiteuse, hypocrite, menteuse et veritable comploteuse, Edmonde Supplice BEAUZILE, la Cheffe du Parti FUSION SOCIAL-DÉMOCRATE HAÏTIEN (FSDH), se croit tout pouvoir et tout se permettre sur le terrain politique qu’elle assimile à un jungle duquel elle tire tous ses avantages mesquins aux détriments de la masse populaire; pire, en supportant aveuglement l’équipe gouvernementale dépassée, insouciante, passive, consentante aux situations actuelles d’insécurité généralisée, de corruption systématisée installée par l’accord du 11 septembre, d’impunité totale, du refus planifié de ne pas respecter strictement l’application de l’accord du 21 décembre; et sans oublier, en alimentant des stratégies visant à empêcher au Conseil de Transition (HCT) d’être fonctionnel et opérationnel.

Aujourd’hui, au nom de la nécessité d’instauration d’une nouvelle classe politique haïtienne, le PARTI KONSTWI LAVI (PKL), signataire de l’accord du 21 décembre et membre à part entière du syndicat dénommé « FAISCEAU DE DÉFENSE DE L’ACCORD 21 DÉCEMBRE crie  » haro sur le baudet »; car se voit plonger dans une situation d’inconfort sans pareil et dans un piteux état de profonds désarrois après avoir lu sur les réseaux sociaux un communiqué daté du 24 avril 2023 et publié à tort sous le label: « PATI POLITIK SIYATÈ KONSANSIS 21 DESANM 2022 », structure inconnue à date du Secteur politique ayant délégué Mme Mirlande Hyppolite MANIGAT au sein du HAUT CONSEIL DE TRANSITION. 

Cette institution fantôme, maitre-d’oeuvre de cette note conçue, rédigée, signée et démarchée par Edmonde Supplice BEAUZILE, du lieu de sa résidence en dehors d’Haïti, n’est pourtant issue d’aucune assemblée des partis politiques signataires de l’accord du 21 décembre, voire entérinée.

Il s’agit là tout simplement d’un manœuvre frauduleux, discriminatoire, déloyal, mesquin, désobligeant, malvenu, immoral, méchant, malhonnête, honteux, vide d’éthique et révélateur d’une volonté manifeste de discorde, de division chez un individu en perte de vitesse, dégageant des signes de désespoir, de détresse, car gênée par la présence sur la scène de nouveaux acteurs politiques stimulés par des courants de pensées révolutionnaires, innovantes, rénovatrices empêchant toute possibilité de plonger le consensus du 21 décembre dans l’inertie qu’a connue l’accord du 11 septembre n’accouchant de septembre 2021 à aujourd’hui que de nouveaux riches appartenant à son  cercle de moutons de panurge signataires de son communiqué et détenant encore plusieurs portefeuilles étatiques telles que MTPTC, AAN ect…..

Le PARTI KONSTWI LAVI (PKL) veut rappeler à l’irréductible démagogue social-démocrate Edmonde Supplice BEAUZILE que l’heure est révolue. 11 septembre 2021 n’est pas 21 decembre 2022. Le glas a sonné. 2023 n’est pas 2021. Il est grand temps que les mains et les pieds des trois membres du Haut Conseil de Transition soient libérés pour que les tables de dialogue en rapport avec les différents chantiers prévus dans l’accord 21 décembre 2022 se tiennent sans délai, sans oublier l’évaluation du gouvernement du 11 septembre, une simple formalité pour faciliter la mise en place rapide de l’OCAG, d’un autre cabinet ministériel, des changements au sein des directions générales et des collectivités territoriales. Ce sera là, les premiers éléments de manifestation des premiers signes véritables de toute volonté d’application de l’accord du 21 décembre qui feront gagner la confiance de la population avec une nouvelle équipe dynamique, engagée, non corrompue, non partisanne de l’impunité, et non indexée par la communauté internationale. Voilà tout ce qui n’est pas dit consciemment, voire même effleuré, dans votre vrai faux-acte communiqué au grand public le 24 avril. 

Ce stratagème pour destabiliser le mouvement populaire « BWA KALE » (version #2) et renforcer son petit clan qui supporte le PM Ariel Henry dans le non respect de l’application stricte de l’accord du 21 décembre ne passera pas. Cette tentative malsaine pour maintenir davantage la pauvre population haïtienne dans la crasse, la misère abjecte, le kidnapping, le viol, le vol, l’insécurité généralisée, la disparition des familles haïtiennes…..sera vaine. La population n’attend que l’application stricte de l’accord du 21 décembre; autrement, le Premier Ministre Ariel HENRY et ses monstrueux acolytes se verront dans l’obligation de tirer les conséquences. 

Seules des décisions politiques urgentes et favorables à la vie,  la sécurité, la paix, l’harmonie, la stabilité, à un consensus plus inclusif et au retour à l’ordre constitutionnel s’imposent et feront l’unanimité. 

In fine, le PARTI KONSTWI LAVI (PKL), ayant déjà motivé sur ce cas d’espèce rare »Edmonde Supplice BEAUZILE » le syndicat des signataires « FAISCEAU DE DÉFENSE DE L’ACCORD 21 DÉCEMBRE », alerte tous les Partis politiques signataires du consensus du 21 décembre et les invite à se rassembler pour discuter et rencontrer leur représentant au sein du HAUT CONSEIL DE TRANSITION, Mme Mirlande Hyppolite MANIGAT, afin d’évaluer la situation et solliciter un entretien avec le PM Ariel Henry sur la nécessité de préciser formellement que Mme Edmonde Supplice BEAUZILE n’a aucun mandat des partis politiques effectivement signataires pour servir d’interlocuteur au près de la Primature. 

Une table de concertation des regroupements de signataires de l’accord du 21 décembre de 9 représentants devra être mise en place comme interlocuteur valable et officiel pour défendre l’application stricte du consensus. Que ceux et celles qui se nomment 11 septembre se calment et se souviennent que cet accord est caduque depuis le 21 décembre 2022 et que leurs cuissants échecs ont occasionné la version #1 du mouvement populaire  » BWA KALE » en septembre-octobre 2022. A rappeler qu’Haïti connaît, depuis quelques jours, sa 2ème version  » du mouvement populaire « BWA KALE  » à cause de la persistance chronique de ces échoués de l’accord 11 septembre. KISA NOU VLE?

 » PA ANMEDE PEP LA »!

 » SISPANN PWOVOKE-L »!!!. »

Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press