Accueil » Haïti : Vers un retour de la plateforme CQR 

Haïti : Vers un retour de la plateforme CQR 

La plateforme CQR disparue depuis deux  semaines est annoncée de retour. La nouvelle fait déjà grands bruits au milieu des perdants à Port au prince.

Selon nos informations, la date prévue pour le retour de la plateforme est le 30 avril prochain. Si l’on se tient à ce qui est partagée avec ceux qui ont perdu leur argent, la plateforme avait été attaquée. ( Mais aucun responsable n’avait pas été trouvé pour des explications).

Elle accorderait la possibilité à ceux qui avaient perdu leur argent de le retrouver, si l’on se fie à ce qui est écrit dans une note signée par la plateforme circulant le net.

Cette plateforme disparue avec de l’argent de plusieurs milliers d’haïtiens serait administrée par des hatïens selon Tèk Tèk, une page Facebook destinée à la technologie.

Entre promesse de retour et l’argent perdu, des jeunes qui avaient perdu leur argent attendent avec impatience cette date. Cependant d’autres ne croient pas qu’elle va retourner comme annoncée.

« CQR est l’application qu’il vous faut pour gérer facilement et en toute sécurité tous vos documents, ainsi que pour effectuer des paiements. Avec CQR, il vous suffit d’un seul clic pour stocker, organiser et partager tous vos fichiers importants de manière sécurisée et confidentielle. De plus, l’application propose des fonctionnalités de paiement rapide et facile, tel que le paiement de factures ou de transferts d’argent, sans avoir à quitter l’application.

Avec CQR, vous pouvez également contrôler l’accès à vos documents, ce qui signifie que vous êtes le seul à décider qui peut voir ou modifier vos fichiers. Vous pouvez également envoyer des documents en toute sécurité à d’autres personnes en utilisant l’application. La sécurité étant notre priorité absolue, toutes les données sont sauvegardées sur des serveurs hautement sécurisés, de sorte que vous pouvez être assuré que vos fichiers sont en sécurité », peut- on lire dans la note qui est partagée.

L’appel à la prudence de nouveau lancé.

Planet Press 

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press