Accueil » « Haïti face une impasse sécuritaire et un naufrage moral »

« Haïti face une impasse sécuritaire et un naufrage moral »

La Direction exécutive de l’ECCREDHH continue d’exprimer sa vive préoccupation face à cette machine infernale de l’insécurité qui s’est mis en route et maintenant qui ne s’arrête plus. Les groupes armés kidnappent des femmes, les violent et les torturent avant de les libérer contre rançon. Ils les traquent comme des animaux pour leur propre plaisir pervers. 

Les habitants de la Vallée de  l’Artibonite sont font face à la terreur  des hommes armés de la « Baz Gran Grif » de savien et les habitants du département de l’Ouest sont quotidiennement violentés par les hommes armés des gangs de « 400 maozo, les Taliban, G9 et alliés, G-Pep et allié, Kraze Baryè, Kokorat San Ras, Timakak, Cinq seconde », entre autres. Car, de  janvier à fin Mars 2023, entre tuerie de masse, massacres et des cas d’assassinats ciblés, on a recensé environ 591 personnes qui ont été tuées, 365 blessés, soit dans des affrontements entre les groupes armés, soit par des assassinats ciblés, répartis ainsi : 

·       102 morts et 83 blessés dans le département de l’Artibonite dans les communes de l’Estère, de Verette, Liancourt, Saint Marc, Petite-Rivière de l’Artibonite ; 

·       455 morts et 282 blessés dans le département de l’Ouest regroupant les zones de Canaan, Croix-des-Bouquets, de Cité Soleil, de Torcel, de la Route Frère, Métiver, Meyotte, Laboule, Thomassin, Bel-Air, Solino, Rue Timas, Maya, Korido Bastya, Carrefour-Paillant, et ceux de Nazon, Delmas 18, 24 et 32, du centre-ville, de Martissant, Village de Dieu, Grand-Ravine, de Carrefour-Feuille, etc.

·       18 policiers sont morts et plusieurs autres blessés. A cela s’ajoute plusieurs commissariats qui ont été attaquées par des bandits qui pour l’heure , soit incendiés ou fermés comme c’est le cas du commissariat de Pernier et de Fort Jacques qui sont totalement détruit, le commissariat de  Liancourt qui est aux mains des gangs et celui de Gonaïves a été attaqué par des individus armés et heureusement aucun mort et blessé n’a été observés et l’Estère qui fermé.

  A noter que les affrontements éclatés du lundi 28 février au 22 Mars 2023 entre G9 et Allié,  les gangs de Bel-Air et allié et la police nationale d’Haïti, ont fait plus 237 morts, 200 blessés, 75 personnes portées disparues, des dizaines de déplacement sans destination. A cela s’ajoute la destruction de plusieurs dizaines d’habitats et de véhicules. En outre, on a relevé environ  105 de cas viols collectif, dont 71 à Canaan et 410 personnes enlevée dans la zone métropolitaine soit,  à leur domicile ou dans les espaces publics, par des bandits.

Une situation qui a d’énormément impacts sur les établissement des soins de santé, de scolaires ; les tribunaux et parquets sont fermés ou déplacés, des commissariats sont détruits ou fermés, des populations sont déplacées et livrées à elles-mêmes et aux caprices des bandits, les marchés communaux sont contrôlés par les groupes armés ; la BRH qui est la banque centrale du pays, se trouve dans une situation d’abandonner son siège central au Centre-Ville à cause de l’insécurité et les autres banques telles, la BNC, la SOGEBANK, La UNIBANK ont suivi le courant.

Planet Press 

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press