ACCUEIL Actualité Haïti: Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne opte pour la prise en charge des femmes et des filles victimes de violence

Haïti: Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne opte pour la prise en charge des femmes et des filles victimes de violence

Haïti: Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne opte pour la prise en charge des femmes et des filles victimes de violence

A l’initiative du Conseil National de la Société Civile Ayitienne (CNSCA) s’est tenu à l’Hôtel Karibe un forum sur la violence faite aux femmes et aux filles dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Cette activité réalisée à l’occasion de la célébration des deux ans du Conseil était l’occasion pour les acteurs de réfléchir sur cette problématique qui gangrène la société haïtienne.

« Il est indéniable que les actes de violences contre les femmes et les filles sont en augmentation dans particulièrement dans les quartiers populaires, dans ce contexte d’insécurité généralisée. Les femmes et les filles subissent au quotidien les assauts des gangs. Ainsi, le CNSCA s’engage à trouver les voies et moyens pour accompagner les leaders d’organisations pour structurer la prise en charge des victimes de violence », promet le Dr Vilmond Hilaire le vice président du CNSCA.

Prenant la parole pour l’occasion, la ministre à la condition féminine et aux droits des femmes, Dr. Sofia Loréus dénonce les violences de toutes sortes dont sont victimes des femmes et des filles dans les quartiers populaires du pays. Réitérant la volonté du gouvernement en place pour endiguer ce phénomène, elle salue le travail du Conseil National de la société civile Ayitienne qui dit-elle, fait de la situation des femmes victimes de violence son cheval de bataille.

Haïti: Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne opte pour la prise en charge des femmes et des filles victimes de violence

Pour sa part, le responsable du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, Arnaud Gustave Royer se réjouit de l’engagement des acteurs de la société pour combattre ce fléau qu’est la violence dans les quartiers populaires du pays.

S’il dit croire que la police et la justice ont un rôle à jouer, il rappelle l’apport des Nations Unies aux acteurs pour lutter efficacement contre ce phénomène.

Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press