ACCUEIL Actualité République Dominicaine: Le parti MTVAyiti préoccupé par l’inaction de l’État face au sort des haitiens

République Dominicaine: Le parti MTVAyiti préoccupé par l’inaction de l’État face au sort des haitiens

Par Planet Press

Lire la note du parti

Le MTVAyiti constate avec indignation que les autorités haïtiennes laissent le champ libre à des bandits notoires pour qu’ils continuent à perpétrer leurs actes criminels et à semer la terreur sur la quasi-totalité du territoire national. Le MTVAyiti prend pour preuve que dans plusieurs communes de la circonscription de Port-au-Prince, notamment les deuxième et troisième circonscriptions. À Petite-Rivière de l’Artibonite, Cabaret, Arcahaie et Canaan en particulier, les riverains vivent dans une terreur quotidienne. Cette situation totalement hors du contrôle des forces de sécurité, a occasionné plusieurs vagues de déplacement interne.

Le MTVAyiti joint sa voix à celle des membres de la population civile pour appeler les autorités concernées à juguler enfin ce fléau par des mesures fermes et appropriées.

Par ailleurs, le MTVAyiti dénonce énergiquement le traitement inhumain infligé à nos compatriotes par des agents de la police et de l’immigration dominicaine, en totale violation du Protocole d’Accord sur les Procédures de Rapatriement signé le 2 décembre 1999 par les ambassadeurs Guy Lamothe pour Haïti et Wenceslas Guerrero pour la République dominicaine dans le cadre de la Commission Mixte Haïtiano-Dominicaine. Le MTVAyiti note avec regret qu’aucun des deux pays n’a observé les prescrits dudit accord et rappelle pour l’opinion publique nationale et internationale ces termes tirés de cet instrument qui prévoient notamment l’application du principe du respect des droits de l’homme :

  • Les autorités migratoires dominicaines reconnaissent les droits de l’homme inhérents aux rapatriés et adopteront des mesures concrètes pour s’assurer que les rapatriés sont accompagnés de leurs effets personnels, ainsi que pour ne pas retenir les documents personnels des rapatriés, à moins que ces documents, de l’avis desdites autorités, ne présentent des défauts de légalité, auquel cas ils seront retenus et envoyés ultérieurement à la mission diplomatique haïtienne en République dominicaine ;
  • Les autorités dominicaines de l’immigration fournissent à chaque personne rapatriée une copie du formulaire individuel contenant l’ordre de rapatriement.

Ainsi, tout en prônant une harmonieuse cohabitation entre les deux peuples partageant l’île d’Hispaniola, le MTVAyiti appelle le gouvernement à sortir de son mutisme et intervenir à travers ses canaux diplomatiques afin de trouver une solution efficace et pérenne à cette situation dont les conséquences sont désastreuses pour nos frères et sœurs persécutés en raison de leur origine éthnique.

Face à cette crise globale qui tend à déstabiliser l’Etat, le MTVAyiti continue à croire que des efforts de tout genre doivent être conjugués par tous les secteurs de la vie nationale en vue d’aboutir à une solution durable à cette crise. L’heure est venue de cesser les jeux mesquins et les interminables divisions pour nous offrir enfin LA GRANDE ENTENTE NATIONALE.

Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press
Planet Press