Accueil » Ariel Henry pense enfin à la crise du carburant

Ariel Henry pense enfin à la crise du carburant

Le premier ministre Ariel Henry pense enfin à la crise du carburant. En effet, a tenu ce jour une séance de travail avec les commissaires du gouvernement et leurs substituts des dix-huit juridictions du pays afin de débattre de plusieurs questions d’intérêt national et des mesures à prendre dans les limites de la loi pour freiner certaines dérives constatées dans le système judiciaire.

L’accent a été mis par le chef du gouvernement sur l’impératif et l’urgence de combattre le commerce illégal du carburant, ainsi que ceux qui font du marché noir avec ce produit stratégique, enfreignant ainsi les dispositions du décret du 20 décembre 1946 portant le marché noir et la spéculation illicite.

Fermement résolu à en finir avec l’insécurité et le grand banditisme sur toute l’étendue du territoire, le Premier ministre en a profité pour lancer une mise en garde contre toutes les libérations suspectes des criminels notoires.

Ont également figuré au menu des discussions : dès rigueur dans la gestion des conflits terriens ; la lutte contre la détention préventive prolongée ; l’amélioration des conditions de détention des prisonniers, sans oublier l’indispensable combat contre la corruption qui gangrène le système judiciaire.

Cette rencontre a été l’occasion d’échanges fructueux sur diverses préoccupations exprimées par les parquetiers quant à leur sécurité et aux moyens dont ils ont besoin pour s’acquitter convenablement de leur mission. Ils sont sortis satisfaits des promesses faites par le Premier ministre et ont pris l’engagement d’œuvrer, de concert avec le gouvernement, pour redonner confiance aux Haïtiennes et Haïtiens dans la justice de leur pays.

Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press