Accueil » Etats Unis: Dossier $1.50, Michel Martelly sommé de répondre à la 3ème plainte modifiée des haïtiens de la Diaspora

Etats Unis: Dossier $1.50, Michel Martelly sommé de répondre à la 3ème plainte modifiée des haïtiens de la Diaspora

L’ancien locataire du palais national d’Haïti, Joseph Michel Martelly , est rentré en Haïti, le 28 juillet 2022, pour la SumFest , en quête d’images fortes susceptibles d’effacer ou de faire oublier ses déconvenues artistiques au Canada en France et aux États-Unis.

Le même jour, le tribunal de New York, dans une sommation, a informé MoneyGram, l’une des plus grandes entreprises de transfert d’argent des États-Unis, qu’une plainte a été déposée contre elle par des membres de la Diaspora haïtienne aux États-Unis pour fraude en complicité avec le chef du régime « Têt Kale » en Haïti.

Dans les 21 jours suivant la signification de cette convocation (sans compter le jour de la réception de la plainte) , les avocats de MoneyGram devront signifier à ceux des plaignants une réponse à la plainte ou une requête en vertu de la règle 12 des règles fédérales de procédure civile.

Cette plainte vise au même titre Western Union, CAM et Unitransfer USA. Ils sont accusés collecte frauduleuse des frais de 1,50 USD perçus illégalement auprès des citoyens et des résidents des États-Unis.

Selon les termes de la 3ème plainte modifiée déposée par les avocats de la Diaspora, l’accusé Martelly, de son propre aveu, aurait conclu des accords de fixation des prix sur les services de transfert d’argent et de télécommunication bien avant son entrée en fonction en tant que président.

Reynold CHERY pour Planet Press

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press