Accueil » Port-de-Paix: la somme dépensée par les trafiquants pour acheter leur liberté

Port-de-Paix: la somme dépensée par les trafiquants pour acheter leur liberté

La libération des personnes impliquées dans le trafic d’armes à Port-de-paix n’était pas faite sur une base légale mais sur une base monétaire, selon le RNDDH. Ce dernier souligne que plus de 200 mille dollars américains ont été payés pour la libération des personnes arrêtées .

« Selon les informations parvenues au RNDDH, leur libération a été obtenue à la suite d’une transaction financière juteuse évaluée à plus de deux-cent mille (200.000) dollars américains. Et, selon des personnes avec lesquelles le RNDDH s’est entretenu, plusieurs membres de l’appareil judiciaire à Port-de-Paix ont été arrosés », a écrit le RNDDH dans un rapport en date du 25 juillet 2022.

Il rappelle que le 12 juillet 2022, le commissaire du gouvernement près le Tribunal de première instance de Port-de-Paix, le magistrat Michelet Virgile a été arrêté.

Quelques heures après son arrestation, le RNDDH a appris que le doyen près le Tribunal de première instance de Port-de-Paix, le magistrat Yves-Marie PERICLES, sans avoir reçu une requête en ce sens, sans aucun procès-verbal de constat d’un juge de paix, avait vite fait de rendre son ordonnance de libération en habeas corpus, en faveur du commissaire Michelet VIRGILE, poursuit-il.

L’ordonnance a été acheminée au lieu de rétention du magistrat
Michelet Virgile. Cependant, les agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) sur place n’ont pu y donner suite, en raison de l’heure tardive. Dans la soirée, le magistrat Michelet Virgile a été transféré aux bureaux de la DCPJ, à Tabarre, dans le département de l’Ouest, précise le RNDDH.

Planet Press, 25 juillet 2022

VOUS POURREZ AIMER

Planet Press